Emily a partagé sur son compte @lesbricoles_d_emily une nouvelle chronique de Libertas – Dilemme, et elle a bien compris là où je voulais emmener mes lecteurs et lectrices :

Je me suis prise dans le tourbillon de Libertas, bien que ce ne soit pas le genre de lieux que je pourrais fréquenter.
Alors on pourrait se dire que tout n’est que « clichés » dans le roman, les bad boys, la petite nana mignonne un peu effacée, le petit ami un peu fade, la BF délurée…
Mais j’ai trouvé que cela allait au-delà de ça. J’ai trouvé qu’il y avait une vraie réflexion derrière.

Étiqueté dans :